Paire d’encoignures aux objets scientifiques, par A.L Gilbert, Paris époque Louis XVI

Paire d’encoignures aux objets scientifiques, par A.L Gilbert, Paris époque Louis XVI

Encoignures

Epoque : XVIIIe siècle

Style : Louis XVI

Dimensions :
Largeur : 70 cm
Hauteur : 85 cm
Profondeur : 45 cm

Etat : Superbe état


Description :

Paire d’encoignures aux objets scientifiques, par A.L Gilbert, Paris époque Louis XVI

Rare paire d’encoignures galbées à larges pans coupés en placage de satiné encadré d’amarante ouvrant chacune par un vantaux en façade .
Modèle à riche décor de bronzes finement ciselés et dorés au mercure dont des frise d’entrelacs encadrées d’ébène, des chutes à la géographie et à la prudence , des rosaces en écoinçons, des baguettes d’encadrements à frises de perles et des culs de lampes à la Grecque.
L’intérieur des portes plaqué d’érable.

Dessus de marbre blanc de carrare d’origine.

Parfait état de conservation : Fonds, étagères, serrures d’origine.

Les deux estampillées A.L GILBERT et poinçons de Jurande JME.

Travail Parisien d’époque Louis XVI vers 1785-1790.

Hauteur: 85 cm , Largeur: 70 cm , Profondeur: 45 cm

André Louis Gilbert (1746-1809) reçu maitre à Paris le 20 Juillet 1774 , est un excellent ébéniste du règne de Louis XVI.
La majorité de sa production est soulignée d’encadrements en placage d’amarante et se compose en deux groupes distincts : les marqueteries de ruines antiques ou les placages de satiné, alliés à une ornementation de bronzes de qualité exceptionnelle.
Epousant les idées de la révolution il s’engage dans la fonction publique et arrête l’ébénisterie vers 1790.

Notre avis: Notre paire d’encoignures représente le plus pur style louis XVI à la mode à Paris vers 1785, celui des Risener, Topino Rvlc …
De forme sobre mais tellement puissante, avec un choix de bois précieux particulièrement subtil et des contrastes ébène/bronze , Satiné/érable …notre paire arbore un décor de bronzes allégoriques aux qualités de ciselure et de dorure frôlant la perfection.
Ces chutes aux « objets scientifiques » sont rares et n’ont été utilisé par Gilbert qu’a quelques reprises.
Le miroir et le serpent représentent la sagesse et la prudence qui ne peuvent être atteinte que par la connaissance ( globe, équerre, livres ….)
Très à la mode sous Louis XVI , on retrouve ces allégories dans le papier à en tête du Directoire exécutif ou encore sur les dossiers des chaises du Sénat.
Il n’est pas impossible qu’il s’agisse d’une commande spéciale d’un grand fonctionnaire de l’époque.

Nous contacter

Téléphone :

Nom* :

E-mail* :

Message* :

(* champs obligatoires)

Produits similaires